Contactez-nous : Afficher le numéro 02 99 82 68 65 - info@supreme.fr

2 article(s)

Best Of 2016

lundi 26 décembre 2016 08:00:04 Europe/Berlin

Best Of 2016 ...

A l'approche de la fin de l'année, on ressent le besoin de faire le point sur l'année qui vient de s'écouler, pour ne retenir que les moments les plus importants.

On ne va pas déroger à cette fameuse tradition, sans nostalgie et avec beaucoup de fierté, puisqu'il s'agit d'évènements qui nous touchent de près, et dont nous sommes évidemment fiers !

Christophe Lambert.

A tout seigneur tout honneur. 2016 a été évidemment l’année Christophe Lambert !!!
Avec d’abord le titre de vice-Champion du Monde I.P.A. de Pool Anglais en double avec son ami Roger Dumortier qui se déroulaient du 2 au 7 Février 2016 à Bradford en Angleterre (au Bradford hôtel) dans toutes les catégories (simple hommes et femmes, double hommes et femmes). Malchanceux en simple suite à un tirage un peu compliqué Christophe s’est arrêté en ¼ finale du simple messieurs, s’inclinant face au joueur numéro un mondial actuel Clint I’Anson. A quelque chose malheur est bon : cette élimination prématurée lui a permis de se concentrer sur le double : à l’issue d’un parcours sans faute, les deux compères se sont retrouvé en finale contre une paire Anglaise redoutable (dont Gareth Hibbott, Champion du Monde en individuel et Dean Shields). Après un début presque parfait, menant 6-4, à un point du titre, laChristophe Lambert paire Anglaise a gagné les deux manches suivantes, contraignant les Français à jouer la fameuse mort subite. Et comme souvent en pareil cas, l'équipe qui menait et s'est fait remonter, part mentalement avec un sérieux handicap : ils faux se reconcentrer après avoir touché la coupe du bout des doigts, alors que leur adversaire, revenant de très loin, n'a rien à perdre et se trouve dans une dynamique très positive. Après une manche très serrée, sans aucune faute jusqu’à 8-8, Christophe rate l’empochage de la noire, laissant le titre aux joueurs de la perfide Albion.
Il a fallu du temps à Christophe pour digérer cette défaite aussi près du but.
L’heure de la revanche a sonné lors des Championnats du Monde BlackBall WEPF de Pool Anglais (toutes catégories : simple hommes et femmes, double hommes et femmes, jeunes etc) qui se sont déroulés du 10 au 16 Octobre 2016 à Killarney en Irlande (au Gleneagles Hotel). Christophe emmenait la formation Française et représentait la France dans la catégorie double messieurs et par équipe.
Il y a fort à parier que Février était resté gravé dans la tête de Christophe qui n’avait pas l’intention de laisser échapper le titre qu’il avait tutoyé quelques mois plus tôt !
Semaine fabuleuse au cours de laquelle tout réussi à l’équipe de France, qui réussit dans presque toutes les catégories (13 podiums au total !).
Christophe a énormément contribué à ce sujet puisque  l'équipe de France masculine dont il était le capitaine emporte le titre suprême.  
Il réitère cet exploit, avec son coéquipier Roger Dumortier et remporte le titre mondial en double, effaçant définitivement les regrets du début d’année et inscrivant son nom au panthéon des joueurs les plus titrés au niveau mondial.

Retrouvez toutes les queues de Christophe sur notre site.

Marc Selby.

Rendez-vous incontournable des passionnés de billard, Pool et Snooker confondus, le Championnats du Monde qui se déroule à Sheffield les deux dernières semaines d’Avril, est toujours l’occasion de grand moments et, souvent, de belles surprises.
Mark SelbyLa version 2016 n’a pas failli à la règle : en quart de finale trois joueurs ne faisaient pas partie du top 16 et plusieurs joueurs que tous croyaient oubliés se sont rappelés au bon souvenir des Bookmakers. Ainsi la demi-finale comprenait pour la première fois deux joueurs issus des qualifications : Ding JunHui (n° 17) et Alan Mac Manus (n° 29) et un joueur que personne ne voyait atteindre ce stade de la compétition : Marco Fu (n° 14). Seul parmi les grand favoris "évidents", le numéro un mondial, Mark Selby, avait su éviter les embuches et être présent dans le dernier carré. Le tant attendu Ronnie O’Sullivan, que tous les spécialistes voyaient empocher son sixième titre, n’avait pas pu dépasser les 8ème de finale !

L’édition 2016 a vu, pour la première fois, deux joueurs asiatiques se retrouver en demi-finale. Coté précocité, 2016 n’a pas été un grand cru : Marco Fu a 38 ans et Mc Manus 45 ans, le joueur le plus âgé à atteindre une demi-finale depuis Ray Reardon en 1985 !
La finale, évènement national en Angleterre se joue en 35 Frames, réparties sur 4 sessions en deux jours : dimanche et lundi, celui-ci étant férié.

Finale logique sur l'ensemble du Championnat puisque Mark Selby fait honneur à son rang de n° 1 mondial tandis que Ding JunHui est récompensé de sa régularité de ces derniers mois.
Après un démarrage fulgurant qui a vu Mark Selby mener 6-2 à l'issue de la première session, le jeu s'est équilibré. Mark Selby a su remonter son niveau de jeu quand il le fallait. Il a conservé cette avance de 4 frames jusqu’à l’issue de la finale qui a vu sa victoire par 18-14.

Vous retrouverez les queues de billard Marc Selby, sous contrat avec Riley, sur notre site.

Babys Ultime et Bolton.

Suprême, longtemps considéré comme LA société spécialisée dans le billard, s’est, depuis quelques années, diversifiée pour présenter quelques modèles de baby-foot susceptible de rivaliser avec les meilleurs.

Après avoir créé, il y a quatre ans (en 2012) trois nouveaux  baby-foot, de niveau professionnel à un prix sans concurrence sur le marché, nous avons souhaité améliorer notre produit pour répondre le mieux possible aux besoins et demandes de nos clients pour arriver à un produit le plus abouti et le plus parfait possible.Baby Bolton

Cela s’est traduit par plusieurs améliorations : Nous avons amélioré la qualité du Gerflex utilisé pour la surface de jeu : en choisissant une qualité un peu plus épaisse nous obtenons un jeu plus silencieux et un meilleur contrôle de la balle qui stoppe facilement sans glisser.
. Notre revêtement n’a rien à voir avec les babys qui utilisent encore un plateau en bois peint, en PVC ou une surface de jeu en linoléum basique !
Nous proposons un traçage du terrain, comme un vrai terrain de football ce qui donne une reproduction idéale des conditions de jeu. Même sur les babys de fabrication Française cette option est payante !

L’autre point important du baby est la facilité coulissement des barres (télescopiques évidemment) qui doivent coulisser avec un niveau de bruit le plus faible possible. Pour arriver à ce résultat, nous avons amélioré les barres télescopiques en acier rectifié pour une solidité à toute épreuve et nous avons augmenté le diamètre de ces barres, intérieures et extérieures (14 mm), pour obtenir un meilleur confort de jeu. Nous avons également ajouté une bague plastique, entre la barre intérieure et extérieure, pour un coulissement aussi silencieux que possible et avons enfin augmenté la longueur des barres internes pour une meilleure solidité : en allongeant ainsi la zone où les deux barres sont superposées on améliore grandement la stabilité de l’ensemble.

Plusieurs améliorations au niveau des joueurs (au niveau du vissage sur la barre et l’arrondi du pied des joueurs pour que la zone de contact avec la balle soit plus grande), fixation caisse-pieds, traverse, épaisseur des pieds (de 3.5 cm à 5 cm), main courante, plinthes, cages de buts, font que notre modèle Bolton est considéré à ce jour comme une référence des babys dans cette gamme Baby foot Ultimede prix.

L’Ultime : le baby-foot Français étant reconnu partout dans le monde, il n’était pas imaginable de ne pas proposer notre baby de fabrication 100% Française.
Pour ce faire nous nous sommes associés avec une société Française de réputation mondiale pour fabriquer un baby qui possède toutes les qualités que doit posséder un baby, tout en restant dans une gamme de prix raisonnable.

C’est ainsi qu’est né la baby ULTIME, savant mixage des exigences d’un marché en pleine évolution et de la volonté de respecter le meilleur rapport qualité-prix possible : le nom du produit s’imposait de lui-même et reflète bien ce que pensent nos clients de ce nouveau produit !

Inutile de faire dans la redondance : vous trouverez toute l’histoire de ce produit ici.

A tous, de bonnes fêtes de fin d'année !

Mots clés:

Billard et Snooker : Histoire du 147

dimanche 3 mai 2015 12:26:00 Europe/Berlin

En fin d'année il est de coutume de faire des statistiques, regarder en arrière sur l'année qui se termine et voir ce qui a été bien et moin bien. Avec force "Best of" et " Ce qu'il ne fallait pas rater" ...
Plutôt que de nous livrer à cet exercice et passer en revue l'année écoulée, nous avons préféré élargir le champ d'investigation et nous pencher sur le point crucial du Snooker : le fameux 147 (maximum de points qui puisse être fait lors d'un match) et tenter de faire une revue, pas forcément exhaustive, de tout ce qu'il faut savoir pour avoir l'air d'un connaisseur ....

Le break maximum en Snooker, dans des circonstances normales, est de 147 points (en anglais One Four Seven). Un 147  est habituellement  reconnu comme étant le maximum, bien que nous verrons plus bas qu’il est possible de faire plus de points. Un  score de 147 est réalisé  en empochant l’ensemble des 15 billes rouges avec 15 noires soit un total de 120 points, puis les six billes de couleurs, dans un ordre précis, pour un total de 27 points. Le break maximum a été réalisé 97 fois en compétition professionnelle. Ronnie O’Sullivan et Stephen Hendry partagent le record de 11 break maximum officiels chacun.

Les scores supérieurs à 147 sont toutefois possibles dans le cas du "free ball" ou bille libre qui résulte d’une faute de l’adversaire : cela est arrivé une seule fois lors d’une compétition professionnelle.

Dans le cas d’une bille libre en début de manche, le break maximum possible est de 155 : Suite à une bille libre,  il est alors possible de jouer n’importe quelle  couleur comme s’il s’agissait d’une bille rouge, puis une autre couleur, et enfin les 15 rouges et noires et les 6 couleurs. Le break le plus élevé réalisé jusque-là est de 155, si la bille qui suit la bille libre est une bille noire (soit 1 point pour la bille rouge, 7 pour la bille noire, et les 147)

Le premier break de plus de 147 a été réalisé en 2004 par Jamie Burnett dans un match contre Leo Fernandez lors du UK Championship : le break réalisé a été de 148.

Le break le plus surprenant.

Lors des championnats du monde 2010Ronnie O’Sullivan a demandé, après seulement 8 points, dans la manche qui l’opposait à Mark King, s’il y avait une prime pour un break maximum. L’arbitre Jan Veerhas lui répond qu’il n’y en avait pas pour un 147, mais juste une prime de 4000£ pour le plus break le plus important du Championnat.

Après avoir rentré toutes les billes, O’Sullivan s’arrêta alors à 140 points en laissant la bille noire sur la table, puis serra la main de son adversaire et de l’arbitre, expliquant qu’il n’allait pas finir le break du fait qu’il n’y avait pas de prime spéciale. Cependant, l’arbitre persuada O’Sullivan d’empocher la dernière bille noire pour ses fans de Glasgow.

Ce break était le dixième "maximum" de sa carrière. O’Sullivan expliqua alors être un peu déçu de ne pas avoir de bonus pour break : "Ce sont des moments magiques et ils méritent des bonus magiques."

Alors que s’est-il passé? "L’arbitre m’a joué le coup de la culpabilité, en disant : fait le pour tes fans. "

Le break le plus rapide.

C’est Ronnie  O'Sullivan qui détient le record du break le plus rapide en snooker, il lui a fallu 5 minutes et 20 secondes lors de la première manche dans les championnats du monde de 1997.

Le plus beau break.

Celui de S. Hendry en 2012. Mais c’est totalement subjectif !

Les premières fois:

Le premier break maximum a été réalisé par Murt O’Donoghue a Griffith, Nouvelle Galles du Sud, en Australie le 26 Septembre 1934.

Joe Davis a réalisé le premier 147 officiellement enregistré le 22 Janvier 1955 à Leicester Square Hall à Londres, contre Willie Smith lors d’un match d’exhibition.       

Le premier maximum ratifié en compétition a été réalisé  par Rex Williams dans le match Professionnel v. Amateurs, le 23 Décembre 1966 à Cape Town.

Le premier maximum enregistré dans une compétition professionnelle fut celui de John Spencer le 13 janvier 1979 au tournoi de Holsten Lager contre Cliff Thornburn. Cependant, il n’a pas officiellement été ratifié à cause de poches surdimensionnés, facilitant l’empochage. Ce break n’a pas été enregistré, l’équipe de télévision étant à une pause thé.

Le premier break maximum dans une compétition professionnelle a été réalisé par Steve Davis au Classic de 1982 contre John Spencer, lors du Lada Classic. Ce fut également le premier 147 télévisé.      

En 1983, Cliff Thorburn est devenu le premier joueur à réaliser le break maximum dans un Championnat du monde. Cet exploit a ensuite été répété par Jimmy White, Stephen Hendry (trois fois), Ronnie O’Sullivan (trois fois), Mark Williams et Alister Carter.

Ronnie O'Sullivan

Cliff Thorburn est le premier joueur à avoir réalisé plus d’un break maximum en compétition, et Stephen Hendry est le premier joueur à avoir réalisé plus d’un break maximum lors de compétition télévisée.

Mark Williams est devenu la premier joueur à réaliser un break maximum officiel contre une femme au Rhein-Main Masters   

Le joueur le plus jeune ayant réalisé un 147, toutes compétitions confondues, est Judd Trump au tournoi des moins de 16 ans de  Potters à l’âge de 14 ans et 206 jours.

Le plus jeune joueur à avoir réalisé un 147 lors d’une compétition professionnelle est Thanawat Thirapongpaiboon au Rein-Main Masters de 2010 à l’âge de 16 ans et 312 jours.

Le plus jeune joueur à avoir réalisé un 147 télévisé est Ding Junhui à l’âge de 19 ans et 7 mois aux Masters de 2007.

Le joueur le plus âgé à avoir réalisé un break maximum dans une compétition professionnelle est Stephen Hendry, il a été réalisé aux Championnats du Monde de Snooker de 2012, Hendry avait 43 ans et 99 jours. Il arrivait de Chine la veille avec un jet lag de 6 heures

Un récapitulatif des 97 maximum break réalisés à ce jour, avec, si elle existe, la vidéo associée. Enjoy.

#

Nom

Evènement

Opposant

Année

Video

1

Steve Davis (1)

Lada Classic

John Spencer

1982

Video

2

Cliff Thorburn (1)

Embassy World Championship

Terry Griffiths

1983

Video

3

Kirk Stevens (1)

Benson & Hedges Masters

Jimmy White

1984

Video

4

Willie Thorne (1)

UK Championship

Tommy Murphy

1987


5

Tony Meo (1)

Matchroom League

Stephen Hendry

1988


6

Alain Robidoux (1)

European Open

Jim Meadowcroft

1988


7

John Rea (1)

Scottish Championship

Ian Black

1989


8

Cliff Thorburn (2)

Matchroom League

Jimmy White

1989


9

James Wattana (1)

Mita World Masters

Paul Dawkins

1991


10

Peter Ebdon (1)

Strachan Professional

Wayne Martin

1991


11

James Wattana (2)

British Open

Tony Drago

1992

Video

12

Jimmy White (1)

Embassy World Championship

Tony Drago

1992

Video

13

John Parrott (1)

Matchroom League

Tony Meo

1992


14

Stephen Hendry (1)

Matchroom League

Willie Thorne

1992


15

Peter Ebdon (2)

UK Championship

Ken Doherty

1992


16

David McDonnell (1)

British Open

Nic Barrow

1994


17

Stephen Hendry (2)

Embassy World Championship

Jimmy White

1995

Video

18

Stephen Hendry (3)

UK Championship

Gary Wilkinson

1995

Video

19

Stephen Hendry (4)

Liverpool Victoria Charity Challenge

Ronnie O’Sullivan

1997

Video

20

Ronnie O’Sullivan (1)

Embassy World Championship

Mick Price

1997

Video

21

James Wattana (3)

China International Challenge

Pang Wei Guo

1997


22

Stephen Hendry (5)

Doc Martens League

Ken Doherty

1998

Video

23

Adrian Gunnell (1)

Thailand Masters Qualifiers

Mario Whermann

1998


24

Mehmet Husnu (1)

China International Qualifiers

Eddie Barker

1998


25

Jason Prince (1)

British Open Qualifiers

Ian Brumby

1999


26

Ronnie O’Sullivan (2)

Regal Welsh

James Wattana

1999

Video

27

Stuart Bingham (1)

UK Tour

Barry Hawkins

1999


28

Nick Dyson (1)

UK Tour

Adrian Gunnell

1999


29

Graeme Dott (1)

British Open

David Roe

1999


30

Stephen Hendry (6)

British Open

Peter Ebdon

1999

Video

31

Barry Pinches (1)

Regal Welsh

Joe Johnson

1999


32

Ronnie O’Sullivan (3)

Grand Prix

Graeme Dott

1999

Video

33

Karl Burrows (1)

Benson & Hedges Championship

Adrian Rosa

1999


34

Stephen Hendry (7)

UK Championship

Paul Wykes

1999

Video

35

John Higgins (1)

Nations Cup

Dennis Taylor

2000

Video

36

John Higgins (2)

Benson & Hedges Irish Masters

Jimmy White

2000

Video

37

Stephen Maguire (1)

Regal Scottish

Phaitoon Phonbun

2000


38

Ronnie O’Sullivan (4)

Regal Scottish

Quinten Hann

2000

Video

39

Marco Fu (1)

Regal Masters

Ken Doherty

2000


40

David McLellan (1)

2000 B&H Championship

Steve Meakin

2000


41

Nick Dyson (1)

2000 UK Championship

Robert Milkins

2000


42

Stephen Hendry (8)

Malta Grand Prix

Mark Williams

2001


43

Ronnie O’Sullivan (5)

LG Cup

Drew Henry

2001

Video

44

Shaun Murphy (1)

B&H Championship

Adrian Rosa

2001


45

Tony Drago (1)

B&H Championship

Stuart Bingham

2002


46

Ronnie O’Sullivan (6)

Embassy World Championship

Marco Fu

2003

Video

47

John Higgins (3)

LG Cup

Mark Williams

2003

Video

48

John Higgins (4)

British Open

Michael Judge

2003

Video

49

John Higgins (5)

Grand Prix

Ricky Walden

2004

Video

50

David Gray (1)

UK Championship

Mark Selby

2004


51

Mark Williams (1)

Embassy World Championship

Robert Milkins

2005

Video

52

Stuart Bingham (2)

Masters Qualifying

Marcus Campbell

2005


53

Robert Milkins (1)

888.com World Championship

Mark Selby

2006


54

Jamie Cope (1)

Royal London Watches Grand Prix

Michael Holt

2006


55

Ding Junhui (1)

Saga Masters

Anthony Hamilton

2007

Video

56

Andrew Higginson (1)

Welsh Open

Ali Carter

2007

Video

57

Jamie Burnett (1)

Royal London Watches Grand Prix

Liu Song

2007


58

Tom Ford (1)

Royal London Watches Grand Prix

Steve Davis

2007


59

Ronnie O’Sullivan (7)

Northern Ireland Trophy

Ali Carter

2007

Video

60

Ronnie O’Sullivan (8)

Maplin UK Championship

Mark Selby

2007

Video

61

Stephen Maguire (2)

China Open

Ryan Day

2008

Video

62

Ronnie O’Sullivan (9)

888.com World Championship

Mark Williams

2008

Video

63

Ali Carter (1)

888.com World Championship

Peter Ebdon

2008

Video

64

Jamie Cope (2)

Shanghai Masters

Mark Williams

2008

Video

65

Liang Wenbo (1)

Bahrain Championship

Martin Gould

2008


66

Marcus Campbell (1)

Bahrain Championship

Ahmed Al Khusaibi

2008

Video

67

Ding Junhui (2)

Maplin UK Championship

John Higgins

2008

Video

68

Stephen Hendry (9)

Betfred.com World Championship

Shaun Murphy

2009

Video

69

Mark Selby (1)

Jiangsu Classic

Joe Perry

2009

Video

70

Neil Robertson (1)

China Open

Peter Ebdon

2010

Video

71

Kurt Maflin (1)

Star Xing Pai PTC1

Michal Zielinski

2010


72

Barry Hawkins (1)

Star Xing Pai PTC3

James McGouran

2010


73

Ronnie O’Sullivan (10)

World Open

Mark King

2010

Video

74

Thanawat Thirapongpaiboon (1)

EPTC3

Barry Hawkins

2010


75

Mark Williams (2)

EPTC3

Diana Schuler

2010

Video

76

Rory McLeod (1)

EPTC6

Issara Kachaiwong

2010


77

Stephen Hendry (10)

Welsh Open

Stephen Maguire

2011

Video

78

Ronnie O’Sullivan (11)

PTC4

Adam Duffy

2011

Video

79

Mike Dunn (1)

German Masters

Kurt Maflin

2011


80

David Gray (2)

PTC10

Robbie Williams

2011


81

Ricky Walden (1)

PTC10

Gareth Allen

2011


82

Matthew Stevens (1)

PTC12

Michael Wasley

2011


83

Ding Junhui (3)

PTC12

Brandon Winstone

2011


84

Ding Junhui (4)

PTC11

James Cahill

2011

Video

85

Jamie Cope (3)

PTC11

Kurt Maflin

2011


86

Marco Fu (2)

Haikou World Open Qualifiers

Matt Selt

2012

Video

87

Robert Milkins (2)

World Championship Qualifiers

Xiao Guodong

2012

Video

88

Stephen Hendry (11)

World Championship

Stuart Bingham

2012

Video

89

Stuart Bingham (3)

Wuxi Classic

Ricky Walden

2012

Video

90

Ken Doherty (1)

ET1

Julian Treiber

2012


91

John Higgins (6)

Shanghai Masters

Judd Trump

2012

Video

92

Tom Ford (2)

ET4

Matthew Stevens

2012


93

Andy Hicks (2)

UK Championship qualifiers

Daniel Wells

2012


94

Jack Lisowski (1)

UK Championship qualifiers

Chen Zhe

2012


95

John Higgins (7)

UK Championship

Mark Davis

2012

Video

96

Kurt Maflin (2)

ET5

Stuart Carrington

2012


97

Ding Junhui (5)

PTC Grand Finals

Mark Allen

2013

Video

98

Histoire du 147




Video

2 article(s)