Contactez-nous : 02 99 82 68 65 - info@supreme.fr

4 article(s)

Ronnie et Stephen, le retour ....

lundi 30 janvier 2017 08:34:49 Europe/Berlin

Ronnie et Stephen, le retour ....

Que Ronnie revienne n'est pas surprenant : il part, revient, repart ... On est habitués !
Mais Stephen a quitté la compétition il y a 4 ans, (lors d'adieu émouvant) et tous pensaient, qu'en dehors de participer au Snooker Legends, on ne le reverrait plus en compétition officielle. Il reviendrait donc ? Ou, quand, comment ?

On vous raconte tout ci-dessous ...

Masters snooker tournament.

Ronnie O'Sullivan, 41 ans, 13e mondial, a remporté pour la septième fois de sa carrière, le Masters à Alexandra Palace de Londres le 22 Janvier 2017, avec une victoire de 10-7 sur son compatriote Joe Perry, 9e mondial, 42 ans, qui disputait la première grande finale de sa carrière. Ronnie détrône au nombre de victoires Stephen Hendry.

Stephen Hendry, avec six victoires, était le co-détenteur du nombre de victoires aux Masters (compétition comptant pour ce que les Anglais appellent les "3 majeurs") qu’il a remporté de 1989 à 1993 et en 1996.Ronnie O Sullivan
Ronnie O’Sullivan l’a emporté lui en 1995, 2005, 2007, 2009, 2014, 2016 et, donc, 2017. Il disputait sa 12e finale dans ce Masters et empoche une prime dédiée au vainqueur d’environ 230.000 euros.
Les deux légendes se sont peu croisées lors de cette compétition : la dernière victoire de Hendry date de  1996 (gagnée 10-5 contre Ronnie O'Sullivan !).

Cette compétition emblématique des Masters a été nommée ainsi en l’honneur de  Paul Hunter (dont le nom est d’ailleurs gravé sur la coupe) qui l’avait gagnée trois fois avant de disparaître tragiquement à l’âge de 27 ans, victime d’un cancer.

Le Master est le second plus grand évènement dans le monde du Snooker, après les Championnats du Monde, malgré qu’il ne rapporte pas de points (car il s’agit d’un tournoi sur invitation, réservé aux 16 meilleurs joueurs du Monde) mais est le mieux doté (200 000 £ pour le vainqueur). Les meilleurs joueurs du monde ont tous gagné au moins une fois cette compétition créée en 1975.

Le parcours de Perry, dans ce qui se trouve être le plus grand match de sa carrière, 26 ans après qu'il soit devenu professionnel en 1991, lui qui n’avait jamais atteint les ½ finales de cette compétition a été semé d’embûche : Stuart Bingham,  Ding Junhui  et Barry Hawkins (n° 12 mondial) en demi-finale. Ce dernier adversaire a été particulièrement coriace tellement sa soif de revanche était absolue : il a perdu la finale l’an dernier face à Ronnie sur le score de 10-1 : humiliation qu’il espérait faire oublier cette année. Mené 5-2, (avec une bille snookée on l’a vu prêt à se diriger vers Hawkins, assumant sa défaite et lui souhaitant bonne chance pour la finale), Perry a effectué une fabuleuse remontée pour conclure à 6-5.
Le parcours de Ronnie a été sans doute plus facile : Liang Wenbo, Neil Robertson et Marco Fu.

La finale a été assez surprenante : Ronnie qui n'a pas perdu face à son adversaire depuis 2008 (Perry n’a battu O’Sullivan que 2 fois en 15 rencontres), a eu beaucoup de mal à trouver son rythme ce qui a permis à Perry de mener 3-1 à la "mid-session interval". Peut-être le fait d’avoir joué avec un embout neuf, changé lors de la demi-finale contre Marco Fu : on sait que pour un joueur de snooker il faut plusieurs heures de jeu avant de "maîtriser" un nouvel embout.
Un break de 115 a permis à Perry de mener 4-1. Une faute sur une bille noire a relancé la machine O’Sullivan qui a gagné les 3 manches suivantes pour égaliser à 4-4 avant la session du soir.

La première session du soir a été dans la lignée de ce que Ronnie avait montré en fin d'après-midi : Perry a totalement Ronnie vainqueur des Masters pour la 7éme foiscraqué et Ronnie s’est détaché pour mener 8-4 à la pause, soit 7 manches de suite pour le quintuple Champion du Monde. Il est probable que, mené 5-4, Perry a alors compris que le match lui échappait non parce que Ronnie jouait bien, mais parce que lui-même jouait moins bien : Ronnie a effectivement gagné les 4 manches avec des breaks inférieurs à 50 ! Il l’a reconnu à la fin du match, estimant avoir perdu pied à 4-1 pour ne refaire surface que lorsqu’il a été mené 8-4 !
La suite a été une formalité malgré deux magnifiques breaks de Perry lui permettant de revenir à 8-6, Ronnie a repris le contrôle pour gagner 10-7.

Dans ses commentaires Ronnie (souvent excessif) estime avoir gagné sa plus belle victoire, en ayant beaucoup de chance et en volant ce trophée !

La suite pour Ronnie ? Il rêve sans doute d’égaler Stephen Hendry au nombre de victoires aux Championnats du Monde (7 contre 5). A défaut l’égaler ou le dépasser au nombre de titres majeurs : (18 – 17 : Stephen Hendry (7 World, 5 UK et 6 Masters) et Ronnie (5 World, 5 UK et 7 Masters).

Il est trop tard pour le UK cette année. L’objectif est donc le Championnat du Monde dans 2 mois ½. Ronnie n’aime pas cette compétition qu’il estime durer trop longtemps (2 semaines).

Une victoire lui permettrait d’égaler le nombre de titre majeur, mais Ronnie sait que le plus beau reste le Championnat du Monde : égaler Stephen est peu probable, le dépasser est impossible !

Championnats du Monde seniors.

Jason Francis, l’homme qui est derrière le très célèbre "Snooker Legends Exhibition Tour", a donné, très récemment les détails sur le nouveau Championnat du Monde Seniors.

La compétition se tiendra du 21 au 25 Mars au Baths Hall à Scunthorpe et sera ouverte à tous les joueurs âgés de plus de 40 ans et non engagés dans le "Main Tour" (tournois officiels comptant pour le classement mondial).

Le tournoi débutera avec quatre épreuves qualificatives qui auront lieu en février et en mars (17-19 Fev au Crucible Sports and Social Club, Newbury, 22-25 Fev au Northern Snooker centre Leeds, 3-5 Mars au Ballroom Nuremberg et 10-12 Mars au D’Arcy McGees, Dublin). La finale se déroulera au Scunthorpe Baths Hall du 21 au 25 mars 2017.Stephen Hendry. Championnats du Monde Seniors

Les 8 joueurs qualifiés rejoindront huit joueurs sélectionnés sur la base d'un critère de qualification qui classe les joueurs éligibles en fonction du nombre de titres mondiaux, nombre de "triple couronnes" (Champion du Monde, Champion d’Angleterre ou UK et le Master) et d'autres tournois professionnels remportés au cours de leur carrière.

Au classement des trois titres majeurs, Stephen est en tête avec 18 trophées (6 Masters, 7 titres mondiaux et 5 UK) devant Ronnie avec 17 trophées (5 titres de champion du monde, 7 Master et 5 UK).
La légende Stephen Hendry, 48 ans, 7 fois Champion du Monde de Snooker a confirmé sa participation tout comme de grands noms de la discipline : Cliff Thorburn, Dennis Taylor, Joe Johnson, Willie Thorne, Tony Knowles, Patsy Fagan et John Parrott.

Le vainqueur de la compétition recevra 10 000 £ ainsi qu’une invitation à participer aux éliminatoires du Championnat du Monde professionnel.

Lors de la compétition principale, 1000 billets seront réservés pour des enfants d'âge scolaire, des groupes de personnes handicapées ou encore des personnes de maisons de soin situées dans la région.

Une tentative avait été faite il y a quelques années : elle avait tourné à la farce quand Mark Williams ou Mark Davis ont ravis le titre (la nouvelle version va interdire aux compétiteurs engagés dans les tournois officiels de participer).
Jason Francis a déjà prouvé sa capacité à faire de superbes spectacles avec, entre autres, le "Snooker Legends" permettant aux nostalgiques de revoir les joueurs qui ont fait rêver tout passionné de Snooker !

Pour Stephen Hendry il ne s’agit pas de revenir dans le circuit de la compétition officielle, trop contraignante (et que pourrait-il prouver avec ses 7 titres mondiaux, qui ne seront probablement jamais battus, ni même égalés !). Il s’agit, pour lui, de retrouver les sensations de la compétition, du public mais aussi du plaisir de jouer sous pression !

Mots clés:

Hendry : 1, 4, Heaven

dimanche 22 avril 2012 18:29:28 Europe/Berlin

Comme nous l'indiquions dans le post précédent, Stephen Hendry, sept fois champion du monde, espérait que le tirage au sort des Championnats du Monde lui serait favorable, en lui permettant de ne jouer que le quatrième jour du premier tour, le temps de se remettre du jetlag du à son voyage d'affaires de 10.000 mile autour de la Chine la semaine dernière, voyage qui a débuté lundi (un jour après qu'il ait gagné un match de qualification lui permettant d'atteindre le Crucible) pour se terminer par son retour en Angleterre vendredi dernier.

Il avait plaisanté dimanche dernier sur le fait de jouer avec le décalage horaire pourrait aider son jeu, après une saison difficile dans laquelle il a lutté pour obtenir des résultats corrects.

Mais Hendry ne peut pas avoir rêvé qu'il jouerait aussi bien hier, en commençant son match par une avance de 8-1 contre Stuart Bingham : il lui restait alors à gagner deux frames supplémentaires cet après midi, pour rejoindre son compatriote écossais John Higgins pour le tour suivant.

Et son jeu a été tellement exceptionnel, qu'il a réalisé un 147 magique lors de la septième frames ! Il s'agit du troisième maximum break que Hendry a réussi à Sheffield, après ceux de 1995 et 2009. Ronnie O'Sullivan est le seul autre joueur avec trois maximums au Crucible.

Hendry a dit: "Je dois encore gagner le match pour retrouver J. Higgins au tour suivant, mais ce 147 était probablement un de mes meilleurs, et c'était absolument fantastique de faire ce troisième maximum au Championnat du Monde. Je me sentais vraiment bien là-bas, et je n'ai pas ressenti les effets du décalage horaire. C'est une nouvelle façon de jouer : faire le tour du monde, arriver le jour qui précède la compétition, ne pas s'entraîner et faire un maximum !"

"Cela crée un nouveau lien avec Ronnie qui a également fait trois maximum ici, et je n'aime pas ce que dit Mark Williams au sujet de la chasse aux sorcières, il n'y a pas de meilleure sensation que de faire un 147 ici !"

Cette remarque était une réponse au twitt de son ami, Williams deux fois championnat du monde, qui regrettait cette arrivée tardive au Crucible le vendredi et a dit qu'il espérait que le Championnat du Monde se déplacerait vers la Chine !

Hendry a gagné 50.000 £ pour son exploit à moins qu'un autre joueur fasse un 147 durant ce Championnat, auquel cas le prix serait réparti. (£ 40,000 pour le 147, et £ 10.000 pour le break le plus élevé).

Ken Doherty et Neil Robertson, anciens champions du monde qui jouaient sur la table à coté, ont cessé de jouer pour apprécier ce break magique. Le maximum break de Hendry en  2009 lui avait rapporté £ 157,000, mais la World Snooker association a baissé le gain pour les maximums, partant de £ 5000 et augmentant de £ 5.000 par tournoi.

Il y a 12 ans Hendry, le champion en titre, avait été battu par Bingham lors du premier tour à Sheffield. Il n'a plus gagné un titre mondial depuis et n'est qu'un outsider cette année, mais pas pour longtemps s'il maintient la forme qui lui a permis d'anéantir les espoirs de Bingham.

Il s'agit du  11e maximum break de sa carrière : une carrière unique et sans égal : certainement le plus grand joueur de tous les temps !

Hendry : une nouvelle fois aux Championnats du Monde !

lundi 16 avril 2012 17:44:58 Europe/Berlin

Sept fois champion du Monde de Snooker, le joueur le plus titré de tous les temps, Stephen Hendry a survécu à un test mettant ses nerfs à rude épreuve pour décrocher sa place au Championnat du Monde Betfred.com qui commencent à la fin de cette semaine à Sheffield.

Stephen Hendry, 43 ans, a réussi là où,  Steve Davis (6 fois Champion du Monde) et Jimmy White (6 fois finaliste, le Poulidor du Snooker) ont tous deux échoué cette semaine lors du tournoi de qualification, en battant le joueur chinois Yu Delu 10-6.

"Je suis très heureux d'être de nouveau présent" a dit Hendry. "Je suis habitué à jouer au championnat du monde et ça met un peu de pression supplémentaire sur vous que d'avoir à jouer un match supplémentaire pour y arriver."

Hendry a été toujours présent aux Championnats du Monde de Snooker depuis 1986 (il était alors le plus jeune joueur de tous les temps à atteindre ce stade de la compétition), a chuté à 23e rang du classement mondial.

Il attend avec impatience le tirage de lundi, sachant qu'il devra affronter dès le premier tour une des 16 têtes de série. Parti ce jour pour un voyage d'affaires en Chine, il sera de retour vendredi prochain, la veille de l'ouverture de ces Championnats du Monde.

Il espère probablement faire partie des derniers à jouer, lui accordant ainsi le week-end pour se remettre du décalage horaire, mais c'est le tirage au sort qui en décidera!

"J'ai joué assez bien,"a dit Hendry. "J'ai gagné beaucoup de manches en une seule visite.

"La chose la plus importante pour moi était d'avoir un mental de gagnant, même si la manière n'y était pas : j'ai vraiment joué pour gagner !"

Open de Chine: Peter Ebdon bat Stephen Maguire dans une finale digne d'un thriller

Peter Ebdon semblait presque gêné d'avoir empoché son ticket d'entrée aux Championnat du Monde en remportant l'Open de Chine.
Ebdon a résisté à un courageux Stephen Maguire, qui après avoirEbdon

été largement mené au score est revenu lundi après-midi à Beijing pour enfin céder à 10-9.
Agé de 41 ans, Peter Ebdon a compté jusqu'à 4 frames d'avance (de 5-1) après avoir dominé très largement la séance d'ouverture, avant d'être rattrapé 8-8 par l'Ecossais.
"Pour être honnête, je me sens un peu embarrassé parce que je n'ai pas supporté la pression, et je pense que Stephen aurait mérité de gagner," a avoué Peter Ebdon après le match."
"Je suis ravi de gagner, mais j'ai été déçu de ma performance et que je n'ai pas gérer les choses au mieux ce soir."
"Il y a une partie de moi qui se sent très désolé pour Stephen, parce qu'il a fait un retour énorme, et il était très fort. Et une autre partie qui est plus que cotente d'avoir remporté ce match."
"Je me sentais déconcentré parce que je savais que je ne sais pas très bien gérer ces moments là."
Cette victoire est arrivée au bon moment pour le champion du monde de 2002 : celle-ci lui permet d'obtenir son billet pour une nouvelle participation aux Championnats du Monde à Sheffield, à la fin de ce moins. Le numéro 28 mondial doit cependant gagner un match de qualification le 15 Avril pour obtenir sa qualification définitive. Et il sera certainement stimulé par cette victoire dans ce tournoi où il a déjoué les pronostics face au numéro 9 Maguire.
Edbon, Champion du monde 2002, a marqué des breaks de 107, 124, 52, 103, 65 et 103 au cours de cette finale ; tandis que Maguire, qui avait battu Shaun Murphy 10 à 9 lors de la finale de l’Open de Chine 2008, a enregistré des scores de 53, 84, 98, 65, 70 et 97.L’Anglais se voit remettre un prix de 75 000 £ et passe de la 28e à la 21e place du classement mondial de snooker, tandis que l’Écossais Maguire progresse du 9e au 7e rang. Peter Edbon demeure dans le top 32 des meilleurs joueurs mondiaux.
En remportant ce très convoité trophée, Peter Ebdon a succédé aux précédents lauréats de cet open de Chine :
2011 - Judd Trump
2010 - Mark Williams
2009 - Peter Ebdon
2008 - Stephen Maguire
2007 - Graeme Dott
2006 - Mark Williams
2005 - Ding Junhui

4 article(s)