Contactez-nous : Afficher le numéro 02 99 82 68 65 - info@supreme.fr

11-15 sur 62

Changer un procédé de queue de billard

lundi 19 septembre 2016 08:11:00 Europe/Berlin

Changement d'un procédé de queue de billard.

On nous pose souvent la question de savoir comment remplacer le procédé d'une queue de billard. Pour les néophytes le procédé est l'embout de la queue de billard qui est en contact avec la bille blanche lorsqu'on frappe celle-ci. Il est généralement en cuir, plus ou moins souple, et enduit de craie de façon à éviter les "fausse-queues" et donner l'effet désiré à la bille.

Changement d'un procédé d'une queue de billard.

Il convient tout d'abord de noter de bien vérifier si votre procédé est collé ou vissé. Sur les queues de billard de premier prix le procédé est vissé : le changement est alors très simple : on dévisse l'ancien Supprimer l'ancien préocédéet on en visse un neuf, et c'est terminé.

Le remplacement d'un embout vissé de queue de billard est relativement plus difficile, tour en restant très simple. Pour effectuer ce remplacement  vous n'avez pas besoin de matériel spécifique, ni de beaucoup de connaissances. Il vous suffit juste d'être précis.

Les matériaux dont il vous faudra vous munir : un cutter, un tube de colle à prise rapide, un fixe embout, un Tip Shaper et un procédé similaire au type et au diamètre de votre queue (on peut également accepter un diamètre légèrement supérieur).

Supprimer le procédé abîmé.

Premièrement il vous faut enlever la totalité du procédé abîmé : pour mener à bien cette opération, munissez-vous d'un cutter pour supprimer le reste du cuir et de la colle de façon à distinguer le bois de la flèche.
Il est préférable d'obtenir une surface impeccable, le principal est d'enlever tout ce qui ne dépend pas de la flèche et de la virole. Plus la surface sera lisse et plane et meilleure sera l'adhérence du nouveau procédé.

Nettoyer la virole.

A l'aide d'un grattoir, nettoyez le haut de la flèche de façon à retrouver le bois à  son état naturel. Laissez-vous guider par la virole (la virole est la partie généralement en laiton, située en haut, tout autour de la flèche : le procédé sera donc en contact avec la virole autour et le bois de la flèche au ilieu). Après cette opération, le bois doit être parfaitement propre et sec. Il n'est pas iNettoyer la virole.nutile de faire quelques petites rayures sur le bois de la flèche, une fois celui-ci poli : cela donnera une plus grande adhérence au procédé.
N'hésitez pas à gratter le laiton de la virole pour que l'ensemble soit parfaitement plat.

Autre méthode.

Vous avez la possibilité de vous munir d'un fixe embout bois-laiton prévu pour cette opération : introduisez la flèche dans le fixe embout, calez l'ensemble avec la bague, introduisez la râpe à bois dans la fente et grattez jusqu'à que la surface soit propre, plane et qu'il n'y ait plus aucune impureté.

Déposer un point de colle.

Avec soin, tenez la flèche parfaitement verticale, puis posez un point de colle sur le haut. Attention à ne pas en mettre trop, celle-ci déborderait au moment où vous allez appuyer sur le procédé.Poser un point de colle
Utilisez de préférence la colle spéciale pour procédé (colle cérocite), vous aurez un meilleur collage et qui durera dans le temps. Il est important d'utiliser une colle à prise très rapide : le collage doit être réalisé en quelques secondes.

Positionner le procédé.

Choisissez bien votre procédé en fonction du type de jeu (français, pool, snooker ou carambole), la taille du procédé dépend du jeu que vous pratiquez, et sélectionnez votre procédé en fonction de votre type de jeu (plus ou moins souple)
Fixez rapidement le procédé sur la partie supérieure de la flèche : attention, cette opération doit être réalisée très rapidement. Suivant le type de colle, vous n'avez pas plus de 10 secondes pour le positionner. Après ce temps écoulé il ne sera plus possible de modifier la position du procédé et il faudra alors recommencer l'ensemble des opérations depuis le départ. Appuyer très fort sur l'embout, tout en faisant attention que votre poussée vers la flèche ne dévie pas le procédé sur le côté.Fixe embout bois laiton
Si tout s'est correctement déroulé et que le procédé est parfaitement positionné et aligné avec la flèche, il reste à attendre quelques minutes pour que la prise soit définitive.

Fixation et séchage. (si vous avez utilisé la méthode avec le fixe-embout)

La deuxième utilisation du fixe embout : après avoir déposé le point de colle et positionné l'embout, introduisez la flèche dans le fixe-embout au maximum des possibilités. Appuyer fort vers le bas, afin que l'embout soit compressé dans la flèche.
Descendez la bague laiton le plus bas possible pour bloquer l'ensemble en position de serrage.
Laissez sécher (durée variable en fonction de la colle : généralement une heure pour que la fixation soit parfaite).

Tailler le procédé.

Lors de leur fabrication, les procédés sont énormément compressés : il vous faudra couper, à l'aide d'un cutter, le tour du procédé pour libérer cette compression et lui donner de l'épaisseur : grâce à cette opération, ce dernier prendra de la hauteur.
Si vous avez utilisé un procédé plus large que la virole (exemple : procédé de 9 mm sur une virole de 8,5 mm), diminuez la largeur du procédé de façon à obtenir le même diamètre pour le procédé et la virole.

Polir le procédé. Polir le procédé

L'opération finale consiste à arrondir le procédé, celui-ci devant au final former un demi-cercle au-dessus de la flèche. Pour ce faire utilisez de préférence un Tip Shaper pour donner au procédé la forme en terme de volume, de rondeur et de surface de contact avec la bille par rapport à ce que vous recherchez.
Le mouvement : toujours de haut en bas, pour atteindre la virole. Vous devez recommencer cette opération aussi longtemps que nécessaire. Vous personnaliserez ainsi votre procédé en fonction de votre jeu. Plus l'arrondi sera important et plus faible sera la zone de contact entre l'embout et la bille. Vous aurez donc une plus grande précision, mais aussi plus de chance de faire des erreurs de trajectoire !

Mots clés:

Choix d'une queue de billard

lundi 12 septembre 2016 08:00:00 Europe/Berlin

Une queue pour quel billard?

Afin de vous éclairer dans le méandre des queues de billard, nous vous proposons ci dessous les informations essentielles pour vous aider à faire le bon choix et vous y retrouver dans la jungle des différents modèles !

Queue pour billard américain.

QUEUE POUR BILLARD AMERICAINLa taille de la queue de billard Américain, comme la plupart des queues de billard est d'environ 145 cm.
Toutes les jonctions de nos queues de billard Américain se dévissent au milieu, c'est-à-dire en jonction 1/2. Seules les queues de la catégorie "économique" sont en monobloc (1 pièce).
En ce qui concerne l’embout de la queue de billard, il peut être vissé (pour les premiers prix) ou collé. Son diamètre est compris entre 11 mm et 13 mm. L’embout est un  élément essentiel de la queue de billard, car c'est sa qualité qui détermine les sensations de jeu.
Ce diamètre plus élevé que sur les queues de billard est justifié par la taille des billes plus grosses que celles utilisées sur les autres jeux (57 mm).   
Sur le fût des queues de billard Américain,  les fabricants ajoutent la plupart du temps des gravures ou des décalcomanies. Certains modèles sont aussi équipés de grips qui améliorent la prise en main.
La flèche de  la queue de billard américain est en érable (généralement canadien) qui est un bois dense à grain léger d’une excellente flexibilité, donnant un aspect presque blanc.

Queue pour billard Poool anglais.

Les queues de billard Pool sont plus courtes que les queues utilisées pour les autres jeux : 140 cm environ, justifié par la longueur de table qui est plus courte.
La jonction d’une queue de billard pool Anglais peut se présenter de 3 façons : monobloc (1 pièce),  avec une jonction 1/2 ou une jonction 3/4 en laiton. La majorité des queues de billard sont en deux parties pour faciliter le rangement. Mais certains joueurs de Pool et Snooker, préfèrent une queue monobloc (notées 1pc) pour des raisons de qualité de jeu (pour certains joueurs la jonction peut créer une attirance visuelle, diminuant la concentration). Les modèles dits "professionnels" offrent de larges possibilités au niveau de la précision ou de la rapidité de vissage de la queue.QUEUE POUR POOL ET SNOOKER

Les queues de billard Pool Anglais de premiers prix possèdent des embouts vissés dont le principal atout est la facilité de son remplacement lorsque celui-ci est usagé. Pour les modèles intermédiaires, l'embout est  toujours collé.

Le diamètre de l’embout sera différent en fonction du type de jeu pratiqué :

  • Le Snooker : 9 mm à 9.5 mm. Les billes utilisées étant plus grosses (généralement 52 mm).
  • Le Billard Pool Anglais : de 8 mm à 9 mm. Les billes utilisées sont plus petites (50.8mm pour les billes de jeux et 47 mm pour la billes blanches sur les billards à monnayeur).

La taille des billes utilisées joue un rôle majeur. Par exemple, si vous avez un billard avec des billes pool de diamètre 57 mm, évitez une queue avec un embout de diamètre 8 mm qui rendrait les effets très compliqués.

Le fût des queues de billard Pool Anglais ou Snooker est fabriqué à partir de bois de haute qualité : généralement le bois de rose, l'ébène,  le frêne ou encore le palissandre. Il est la plupart du temps "flammé", c'est à dire que plusieurs bois sont superposés durant le processus de fabrication avec des bois de couleurs différentes, dans des essences souvent rares (et donc chères) pour lui donner un aspect esthétique original.
La flèche des  queues de billard Pool Anglais ou Snooker de qualité supérieure est en frêne, un bois assez tendre mais très résistant avec un grain bien défini. Pour les queues premier prix, les flèches sont souvent en composite ou en ramin. De plus en plus de joueurs utilisent des flèches en érable.

Queue pour billard Français.

QUEUE POUR BILLARD FRANCAIS

La taille des ces queues est également de 144 cm environ.
Toutes les jonctions des queues de billard français se dévissent au milieu, autrement dit en jonction 1/2.
L’embout d’une queue de billard français est collé et son diamètre est compris entre 11 mm et  13 mm. C’est un embout collé sur une virole plastique pour les premiers prix ou sur une virole en cérocite pour les modèles de qualité supérieure.
En ce qui concerne le fût des queues de billard français, ils sont généralement réalisés à partir de bois nobles comme le padouk, le bois de rose, le bois de charme, le zebrano, ou encore le palissandre.
La flèche des  queues de billard Français est faite en érable (souvent canadien) qui est un bois flexible, dense avec un grain léger donnant un aspect presque blanc.

Mots clés:

Billard 2.0 : La technologie en marche

lundi 25 juillet 2016 08:41:04 Europe/Berlin

La technologie...celle de l’hypersollicitation permanente, celle de la dégradation des relations entre les personnes, celle de la perte de l’intime.
Après la vie 2.0, le sport 2.0. Nous vous parlions ici-même, il y a quelque temps, de l'évènement PoolLiveAid, ce programme (développé à l'université de l'Algarve au Portugal par poolliveaid Luis Sousa, Ricardo Alves et J.M.F Rodrigues) qui vous aide à empocher les billes, basé sur la réalité augmentée, le but ultime étant de ne plus faire de fautes !
Le système fonctionne avec un vidéoprojecteur placé au-dessus de la table et un système d'hologramme. Celui-ci est couplé à un ordinateur qui fait fonctionner un algorithme qui détecte la position de la bille et de la queue et en déduit une trajectoire probable. Le projecteur fait apparaître directement sur la table le tracé que la bille blanche va emprunter en fonction de la façon dont le joueur frappe la bille. C'est presque trop idéal. Chaque déplacement du joueur est répercuté dans la trajectoire visible sur le tapis. Trop simple... mais l'idée reste bonne.
C'est aussi une belle avancée, et une idée ingénieuse. Mais n'oublions pas que le billard est avant tout un jeu de finesse et de toucher, et que même avec le meilleur système du monde, la qualité du tir, la position des mains et du corps, etc... le bille ne rentrera pas à tous les coups

Billard Hi-TechLe billard peut aussi rimer avec beauté, même si la notion de beau est toute relative ! témoin le billard "Obscura CueLight", sans doute le plus cher du monde (environ 200 000 USD !). Des détecteurs de mouvement suivent les billes pour révéler une image d’un rétroprojecteur.
Si vous êtes fatigué du sempiternel tapis vert, cette table devrait renouveler le genre et vous en mettre plein la vue. L'imagerie est en haute définition et varie en fonction du déplacement des biles. Le système peut être adapté à une table existante.
L'espace de jeu devient un véritable écran rendant ainsi les possibilités de décor infinies : les traces laissées par le passage des billes donneront lieu à des vagues ou des flammes ou toute autre image que vous pourrez souhaiter. Cela pourra aller jusqu'à des images plus exotiques (ou érotiques) laissant deviner des femmes plus ou moins vétues). Le résultat oscille entre kitch et trip sous acide !

Techniquement les images sont affichées grâce à un détecteur de mouvements ainsi qu'un projecteur placé au-dessus de la table.
Mais ce n'est pas terminé, l'imagination des ingénieurs est presque sans limite ! Terminé le temps du beau billard, simple, solide comme un roc, sur lequel nous apprenions... C'est terminé, disparu... En tous cas, ça tend à l'être...Aujourd'hui l'heure est aux robots.

Il existe dans différents pays de nombreuses expériences en matière de robots. Par exemple, celui conçu par ABB Robotics, Ce robot est totalement bluffant, tant ses capacités sont exceptionnelles. Capable de jouer au billard en frappant les billes de manière ultra précise. SooCurious, c’est son nom, possède un niveau de jeu similaire à celui-ci d’un joueur de bon niveau ! Depuis plusieurs années, l’entreprise ABB Robotics fabrique différents robots notamment dans le secteur industriel pour permettre d’accroitre la proBillard Hi-Techductivité.
Mais ce robot est tout autre ! Il est en effet capable de jouer au billard et en plus de cela, il est extrêmement doué ! Ses gestes très précis lui permettent de viser juste à tous les coups. Pour ce faire, il dispose d’une mini queue de billard au bout de son bras. Il est également en mesure de placer les billes sur le tapis. Il parvient également à mettre du bleu sur le procédé de la queue de billard. En bref, sa précision et sa praticité témoignent d’une technologie ultra développée. Conçu par Thomas Nierhoff lors de sa thèse à la Technische Universität München (TUM), ce robot est composé de 2 bras disposant chacun de 7 degrés de liberté (DOF). Une caméra haute définition placée sur le dessus de la table de billard permet d’analyser d’une manière précise la position des billes afin de calculer le coup optimum à réaliser. Le robot se déplace alors autour de la table, et cherche à frapper la bille d’une manière optimum, tout en tenant compte du pourcentage de réussite en fonction de la difficulté du coup à réaliser. Il est également possible, pour chaque coup, de projeter sur la table le résultat du coup optimum afin de le réaliser d’une manière humaine.

Et si on allie robot à design, on arrive à Novus, le tout nouveau "billard-robot". Imaginé par Cyrille Durand, ce billard se distingue par des lignes bien visibles et lisses ( trop lisse ? ). A la place des pieds en bois et du châssis, il dispose d’une structure Billard Hi-Techen aluminium à bords inclinés... mais au dela du design, il compte beaucoup d'autres cordes à son arc... le comptage des points, l’initiation et le coaching... La présence de capteurs intégrés et d’un écran tactile donnent la possibilité d’afficher les règles et les scores, de mémoriser et d’évaluer les statistiques de jeu. Enfin, les joueurs peuvent consulter l’écran pour bénéficier des conseils pour ajuster le tir et pour optimiser leur façon de jouer.
La technologie nous apprend beaucoup... mais aussi la paresse. Dire tout cela, c'est un peu comme enfoncer des portes ouvertes, mais après tout, ça ne fait pas de mal.
Bientôt peut-être un outil en 3D pour mieux jouer au baby-foot, pour mieux jouer aux fléchettes, etc ... N'oublions pas que devenir joueur se mérite, et que pour cela, il faut du temps et de la patience. Mais encore une fois, c'est un beau pas en avant, qui ne risque pas de trop empiéter sur l'entrainement dit "classique" vu les moyens qu'il faudra mettre en oeuvre pour l'installation de ces systèmes.

Un peu de technique ?

lundi 4 juillet 2016 08:47:00 Europe/Berlin

Technique du billard

Quel que soit le bilard utilisé, le but n'est pas d'empocher une bille, mais toutes les billes. De même au billard français, le but n'est pas de faire un point, mais un nombre de points déterminé. La maîtrise du déplacement de toute bille en mouvement en est la clé. Quel que soit le mode de jeu, l'adresse n'est pas le maître mot. Bien sûr, il faut être "adroit" pour empocher une bille ou effectuer un coup particulier, mais si on ne réfléchit pas à la suite, cela ne mène à rien. La réflexion préalable est donc essentielle, la "mécanique" du geste n'en est que le prolongement.

Cette mécanique dépend de plusieurs choses, dont, entre autre, la position du corps par rapport au billard et à la bille d'attaque. Tout doit être fait pour que l'oeil directeur se trouve dans l'axe de visée, que l'avant-bras tenant le fût puisse avoir un mouvement de balancier sur ce même axe sans contrainte. Il n'y a pas vraiment de position "académique", l'essentiel étant qu'elle soit stable et agréable. De même pour le chevalet, c'est-à-dire la position de la main posée sur le billard qui doit être stable et guider la flèche.

Le billard repose sur des lois physiques très simples, les billes étant parfaitement sphériques, les bandes rectilignes et perpendiculaires, et le tapis sensé opposer une résistance constante au mouvement.

Connaître ces principes permet de prévoir la direction prise par la bille d'attaque après un choc. En jouant sur différents paramètres, on peut modifier cette direction et la rendre plus propice à la poursuite de l'objectif.

Notion de quantité.

La quantité de bille est le terme utilisé pour quantifier la visée. Le but est ici d'avoir des points de références, c'est-à-dire de connaître le comportement dans des cas précis, afin d'en extrapoler le comportement dans la pratique.

Techniques pour frapper une bille au billard

Considérons la bille blanche comme bille de choc. Le schéma représente ce que l'on peut voir en placant l'oeil (directeur) sur l'axe de visée, qui passe par le centre de gravité de la blanche selon un vecteur parallèle à la table. La quantité de bille exprime intrinséquement le rapport du transfert d'énergie lors du choc entre les deux billes.

Viser "pleine bille" revient à aligner l'axe sur les 2 centres de gravité. Le transfert de masse lors du choc est entier, la bille de visée héritant de toute la force.

Viser "3/4 de bille" revient à aligner le centre de la bille de choc avec un point situé à la moitié du rayon de la bille de visée. Elle hérite des 3/4 de la force, 1/4 restant à la blanche.

Viser "1/2 de bille" aligne l'axe de visée sur la tangente de la bille visée. Le transfert est équivalent. Viser "1/4 de bille" revient à aligner le centre de la bille de choc avec un point situé à l'extérieur de la bille de visée, à distance d'un demi rayon. Le rapport est cette fois 1/4 pour la visée, 3/4 pour la bille de choc.

Viser "Finesse" aligne le centre de la bille de choc avec un point à l'extérieur de la bille de visée à distance d'un rayon (en pratique un peu moins afin de garantir le contact). Seule une petite quantité de force est transmise à la bille de visée.

Conséquence évidente.

Appliquons une force à la bille de choc, lui permetant théoriquement de parcourir un mètre.En visant pleine bille, la bille de choc s'arrete, et la bille de visée parcourt un mètre. En visant demi bille, les deux billes devraient parcourir chacune 50 centimètres, etc.

Les effets.

La bille est mise en mouvement par le contact avec le procédé. Modifier le point de contact induit une rotation de la bille.

Techniques pour donner des effets à la bille au billard

Frapper la bille en dehors de la zone jaune est risqué et inutile. Le procédé risque de glisser sur la bille, modifiant totalement la trajectoire, et provoquant généralement une faute de jeu. Afin d'éviter cela, le joueur applique sur le procédé de la craie, plus communement appelé du « bleu ». C'est une poudre conditionnée en cube qui augmente l'adhérence du procédé lorsqu'il entre en contact avec la bille de choc. Sans l'utilisation de la craie, la manipulation des effets serait impossible.

Frapper au centre est dit sans effet ; Frapper sous la ligne L2 donne un rétro, effet contraire au mouvement de la bille ; Frapper au-dessus de la ligne L2 donne un coulé, effet favorable au mouvement ; Frapper à gauche ou à droite de la ligne L1 induit un effet latéral.

Il est important de noter que la force du coup entre en jeu. L'effet s'oppose à la résistance du tapis, et donc perd graduellement de la puissance. On peut d'ailleurs considérer un coup au centre de puissance faible comme un léger coulé, la bille prenant un effet naturel dû à son mouvement. En revanche si le coup est fort, le coup est effectivement sans effet puisque la bille ne tourne pas sur elle-même, mais glisse sur le tapis.

Le coup de queue est primordial, et doit être adapté. Ce terme regroupe la puissance du coup, l'horizontalité de la queue, l'accompagnement ou non du mouvement, la fluidité du geste, etc. Un coup « pénétrant » est généralement préférable à un coup sec, il permet en effet d'obtenir un meilleur rendement entre l'effet imprimé et la vitesse de la bille.

D'une manière générale, l'utilisation d'effet complique les choses, puisqu'on ajoute un facteur à l'équation. Quand cela n'est pas nécessaire, il est préférable de l'éviter en se basant sur les principes suivants.

Eclatement naturel On appelle "éclatement" la résultante du choc entre deux billes. Théoriquement un choc naturel (sans effet) modifie la trajectoire de la bille d'attaque et induit une trajectoire à la bille visée telle que leurs directions forment un angle de 90°.

Techniques pour donner des effets à la bille au billard

Cet angle de 90° peut être modifié par les effets. Un effet rétro donne une rotation inverse au sens de déplacement. La bille a donc tendance à revenir sur elle-même. Cet effet augmente l'angle d'éclatement. Le coulé donne une rotation dans le sens du déplacement, la bille a donc tendance à continuer sur sa trajectoire initiale après le choc. Cet effet diminue l'angle d'éclatement. Les effets latéraux n'ont aucune incidence sur l'éclatement, à part dans certains cas extrêmes.

À noter que c'est toujours la trajectoire de la bille d'attaque qui est modifiée par ces effets, celle de la bille de visée étant définie uniquement par le point d'impact.

Réaction des bandes.

La réaction des bandes

En jouant sans effet latéral, l'angle de réflexion égale l'angle d'incidence. Les effets latéraux modifient l'angle de réflexion. Le rétro et le coulé n'ont pas d'influence directe.

Mise en corrélation des principes.

Considérons un choc simple : si l'on applique un effet rétro ou coulé (cf. chapitres précédents), on modifie la distance parcourue par la blanche après le choc et sa direction, mais ni la distance parcourue par la bille visée, ni sa direction ;

plus la quantité de bille est faible, moins le rétro et le coulé ont d'influence sur la direction de la bille de choc. Il faut de "l'appui" pour que ces effets soient efficaces. Si on considère le transfert de masse, c'est parfaitement logique. L'effet va à l'encontre du mouvement de la bille, donc plus le mouvement d'origine est faible, plus la modification est importante. Hors une quantité de bille faible laisse beaucoup de force à la bille de choc.

Quantité de bande.

La remarque précédente peut être transposée aux effet latéraux après un choc à la bande. Plus l'angle d'incidence est élevé, moins l'appui sur la bande est franc, et par conséquent l'effet efficace.

Chocs successifs.

Lors de n'importe quel changement de trajectoire, une bille a tendance à prendre un effet naturel dû en grande partie à la résistance au mouvement du drap. C'est assez trivial, la bille étant sphérique. On peut constater facilement ce comportement sur plusieurs bandes successives.

Tout effet de la bille de choc induit un effet inverse sur la bille de visée, suivant le principe de l'engrenage. Si la bille de visée touche une bande aprés l'éclatement initial, sa trajectoire naturelle peut en être modifiée. Bien sûr, les « pertes » dues aux différents chocs et à la résistance du drap sont importantes.

Conclusion.

On constate que, si les principes de base sont très simples, la pratique peut devenir très complexe tant les paramètres sont nombreux. Ajoutons à cela les facteurs matériels, par exemple les différences de résistance des draps, d'élasticité des bandes, les impuretés potentielles pouvant dévier une trajectoire etc. On imagine rapidement la maîtrise nécessaire aux joueurs avertis, et comprend les exigences matérielles des champions, comme dans tout sport.

Ces principes sont indépendants du mode de jeu, leur connaissance est utile à tous.

En revanche leur application peut varier d'un billard à l'autre, principalement à cause du matériel. Le drap d'un snooker n'est pas du même type que celui d'un billard français, le chauffage d'un billard influence le roulement et la prise des effets, de même la qualité des bandes, voire des billes.

Les points de référence quant à la force et aux effets varient donc d'une table à l'autre, même pour des billards de taille, marque et modèle identiques. Il est nécessaire d'adapter son jeu en fonction.

World Snooker : la petite histoire.

lundi 13 juin 2016 08:47:00 Europe/Berlin

Championnats du Monde : la petite histoire.

Les Championnats du Monde de Snooker (le dixième et dernier événement du classement de la saison 2015/2016.) sont terminés depuis un mois. Le moment pour nous de faire de point de ce qui s’est passé de très important pendant et après ces Championnats du Monde.

Quelques chiffres tout d’abord : Ecart important entre le plus jeune joueur (17 ans) et le plus âgé (Steve Davis 58 ans). Montant global des prix : 1.5 millions de livres, dont 330 000 pour le vainqueur, une audience globale de 300 millions de personnes dont 210 millions en Chine et 45 millions le second jour de la finale (malgré le décalage horaire, la finale ayant lieu vers 2 heures du matin en Chine), devenant le sport le plus regardé en Chine.
Enorme couverture également pour la BBC : 183 heures de direct sur les 15 jours.

Evènements et records.

Cette édition a été marquée par plusieurs évènements, plus ou moins importants : Le champion sortant Stuart Bingham a été victime de la fameuse malédiction du Crucible (The Crucible curve) qui veut qu’aucun joueur ayant été champion pour la première fois n’avait pu conserver son titre l’année suivante, et ce pour la 17ème fois.Steve Davis
La légende Steve Davis, six fois champion du monde, a mis fin, après 38 ans, à sa carrière professionnelle suite à un match perdu lors des qualifications face à Fergal O'Brien. Séance d’adieu émouvante avec standing ovation au Crucible en direct sur la BBC, pour celui qui restera comme celui qui a ouvert une nouvelle ère pour le snooker moderne.
La diffusion du film " The Rack Pack" relatant la rivalité de la "machine" Davis avec Alex Higgins "Le champion du peuple" dans les années 80 et le décès de son père, personnage central de son succès, ont été sans doute pour beaucoup dans sa décision de quitter le circuit. Big Up pour ce fabuleux joueur qui nous a fait tant rêver !
Nouveau record de centuries lors d’un même match  professionnel (10), réalisés par Ding Junhui lors de la demie finale contre BBC2Alan McManus, battant également le record de centuries réalisés lors d’un match des Championnats du Monde (7). Ding Junhui a réalisé 15 centuries lors de ces Championnats, soit un de moins que le record détenu par Stephen Hendry (16 en 2002). Il devient aussi le premier joueur asiatique à atteindre la finale de cette compétition. Piètre consolation sans doute pour Ding, sérieux prétendant au titre cette année.
Record encore du nombre de centuries : 86 centuries réalisés pendant cette quinzaine, nombre similaire à celui atteint l’an dernier.
Record de durée d’une manche depuis que les matches se déroulent au Crucible : 76 minutes 11 secondes lors du match entre Mark Selby et Marco Fu.
Une révélation (sans être non plus un perdreau de l’année, comme l’avait été Steven Hendry) : celle du jeune joueur Kyren Wilson, parvenu en quart de finale (battu par Marc Selby) et raflant au passage le best break avec 143 points lors de ce match.
Sa progression se traduit par un bond de 40 places au classement mondial, passant de la 56ème à la 16ème place !

Sponsor.

Le parrainage de cette compétition par Betfred de 2009 à 2014 a été prolongé jusqu’en 2019. Les chiffres d'audience incroyables à travers le monde, et les nouveaux records au box-office, doivent satisfaire autant Barry Hearn l’organisateur que son sponsor ! Les places pour la prochaine édition, celle des 40 ans au Crucible se font déjà rares !Betfred
Dans la foulée la BBC, qui détient les droits de retransmission depuis 1977, a annoncé qu’elle couvrirait ces Championnats au moins jusqu’en 2019 ainsi que le UK Championship et les Masters. La compétition a été suivie par 15 millions d’Anglais cette année !
Mais le plus important réside sans aucun doute dans le fait que les Championnats du Monde resteront probablement à Sheffield pendant au moins 10 ans. Malgré les sirènes Chinoises et les enjeux économiques énormes, la délocalisation de cette épreuve serait perçue comme un crime de lèse-Majesté au royaume de la perfide Albion. Rendez-vous incontournable pour les Anglais comme Wimbledon, ces 15 jours rythme la vie des Anglais. L'année 2017 marquera les 40 ans du Crucible et un an avant l’évènement il y a déjà un million de billets de vendus : il est hautement probable que ce sera l’occasion, si ce n’est fait avant, de concrétiser ce renouvellement.

La frustration du "Jester from Leicester".

Marc Selby, fervent supporter de l’équipe de foot de Leicester, vainqueur de ce Championnat du Monde avait tout prévu sauf que la finale du Championnat d’Angleterre de football se jouerait le même soir que celle du Championnat du Monde de Snooker. Selby Leicester
Il avait prévu d’aller soutenir son équipe avec des copains dans un pub comme savent si bien le faire les Anglais. Pas de chance pour lui, il était retenu au Crucible pour cette finale !!! Pire encore : interdiction d’utiliser son portable pour suivre le score, le téléphone étant interdit pour les joueurs. Marc Selby n’a donc été informé de la victoire de son club de foot qu’au moment de sa propre victoire. "Je ne sais pas ce qui est le plus important pour moi : que je gagne mon second titre ou que Leicester gagne son premier titre". Un peu exagéré non ?
On comprend mieux pourquoi, lors de la remise du trophée, Marc Selby a tellement tenu à mettre en évidence le drapeau de l'équipe de Leicester !
On peut être fan de foot mais là quand même ...

Les Awards.

Comme dans tous les sports, le snooker a aussi ses Awards, avec une cérémonie de remise de prix à Londres mi-mai à l'Hôtel Dorchester.
John Higgins a été nommé joueur de l'année : il a remporté deux titres majeurs et est passé de la 13ème place à la 6ème au classement mondial.
Mark Selby a reçu le prix "joueur de l'année" attribué  par les journalistes pour son titre et sa première place au classement mondial et a également été distingué avec le prix "Performance de l'année".
Le prix "joueur de l'année" attribué par les fans (Twitter, Weibo et WeChat) est allé logiquement  Ronnie pour ses victoires au Masters et au Welsh Open.
Le prix "Moment magique" a été décerné à Ali Carter pour sa victoire au "Paul Hunter Classic" pour son retour en compétition après avoir surmonté un cancer.
Le "Lifetime Achievement" est été logiquement attribué à Steve Davis.

L’appendicite de Dennis Taylor.

L'ancien champion du monde (célèbre pour ses lunettes surdimensionnées), devenu à 67 ans l’un des principaux commentateurs de la BBC pour cette compétition, a ressenti une douleur abdominale atroce dans les premières heures du vendredi 22 Avril.
Ayant récemment perdu un ami proche d'une perforation de l'appendice, il a immédiatement appelé un taxi et qui l’a emmené à l'hôpital général du Nord à Sheffield au service de chirurgie d'urgence.
Victime d’une appendicite gangreneuse, il est resté 2 heures au bloc opératoire (au lieu des 30 minutes habituelles). Non opéré à temps l'organeDennis Taylor peut se rompre et entrainer une septicémie potentiellement mortelle.
Dennis Taylor est resté 48 heures à l’hôpital et est revenu à l’antenne le mardi suivant, ne voulant pour rien au monde manquer la suite de la compétition.
Outre ses fameuses lunettes (en fait il a ingénieusement inversé la monture de sorte que la vision, lorsque le joueur est penché sur la table soit parfaite) et son fameux "Where's the cue ball going" lors de ses commentaires, Denis est connu pour avoir remporté une des finales les plus indécises des Championnats du Monde.
Le lundi 29 Avril 1985 à 00h19 Dennis Taylor et Steve Davis se trouvaient à égalité parfaite (18-18), égalité aux points (62-59, après que Taylor ait rentré 3 couleurs fabuleuses) avec la seule bille noire qui devait décider, pour la première fois, qui de lui ou de Steve Davis, âgé de 27 ans, allait devenir Champion du Monde. Devant 18,5 millions de téléspectateurs (meilleure audience de tous les temps) après plusieurs tentatives de chacun des joueurs terrorisés par l’enjeu, le sort décida de pencher du côté de Taylor : le début de la gloire pour lui et le titre qui manque à Steve Davis pour égaler le record de Stephen Hendry ! Steve Davis a dit plusieurs fois qu'il se souvient mieux de cette fameuse bille noire que de ses 6 titres mondiaux !

Ronnie OBE !!!

Déjà MBE (Membre de l'ordre de l'Empire Britannique, sorte de légion d’honneur anglaise, distinction remise aux principaux joueurs de Snooker Anglais), Ronnie a été élevé, après ces Championnats au rang de OBE (OffiRonnie OBEcier de l'ordre de l'Empire Britannique).
Ronnie a gagné 817 de ses 1101 matches professionnels, accumulé presque 5 millions de £ de gains pendant sa carrière et détient une grande partie des records dans le monde du snooker. En 2014, au moment de recevoir le MBE, il avait insisté sur le fait que son parcours ne méritait pas cette reconnaissance de la monarchie.
Récompense détenue, à juste titre, par Steve Davis, il est effectivement permis de se poser la question de savoir pourquoi Stephen Hendry, seul détenteur du record le plus convoité de 7 titres mondiaux (quand Ronnie n’en détient que 5 et Steve Davis 6) n’a jamais été élevé au même grade ?
Il est évident que cet honneur est totalement justifé pour Ronnie, puisqu'il récompense les personnalités ayant beaucoup apporté à leur sport et l'image qu'ils en donnent : sur ce second point, sans vouloir polémiquer, l'image que véhicule Stephen Hendry MBE, en tant que modèle pour la jeunesse, n'a rien a envier à celle de Ronnie...

11-15 sur 62